“Les chroniques de l’université invisible” de Maëlle Fierpied

Buch-der-Woche-9 aus der französischen Buchhandlung der Galeries Lafayette BerlinVoilà une nouvelle auteure jeunesse qui arrive avec un bon gros roman d’anticipation qui plaira à vos dévoreurs de pages avides d’aventures.

Mélusine a un don : elle lit les pensées des autres. Á son entrée au collège, elle est repérée par son terrible professeur de français Monsieur B. doté des mêmes capacités télépathiques qu’elle. Dans la foulée Mélusine est enlevée à sa famille à laquelle on fait oublier tout souvenir de la jeune fille. Mélusine a été choisie pour être formée à l’Université Invisible dans le but de développer et maîtriser son don. Avec elle se trouvent d’autres enfants « Penseurs » mais aussi des « Voleurs » à savoir des enfants pourvus du don de  télékinésie.

Le postulat de départ ainsi posé, Maëlle Fierpied nous embarque dans les aventures de Mélusine et de deux de ses compagnons. Mené tambour battant, le roman divertit par son sens de l’invention et de l’action mais nous amène aussi à penser : est-ce que toute autorité est bonne ? comment exerce-t-on son libre arbitre ? Une vraie réussite !

Maëlle Fierpied : “Les chroniques de l’université invisible”. École des Loisirs, 460 pages

À partir de 12ans