Buchtipp: „L’origine de la violence“ von Fabrice Humbert

Buchtipp: "L'origine de la violence" von Fabrice Humbert der französischen Buchhandlung in den Galeries Lafayette BerlinFabrice Humbert : L’origine de la violence Le livre de poche, 341 pages

À l’occasion d’un voyage scolaire à Weimar et dans le camp de Buchenwald, un professeur de lettres tombe nez à nez avec une photo où figure un détenu ressemblant trait pour trait à son propre père. Cette ressemblance troublante le pousse à questionner sa famille et le renvoie au travers de ses recherches à une réflexion toujours plus personnelle sur la violence, aussi bien la violence nazie que celle propre à chaque individu. C’est bien un roman que nous propose Fabrice Humbert, mais un roman en forme d’enquête où le lecteur plonge en même temps que son auteur dans les méandres de l’histoire et de sa propre conscience. Extrait : “ La vaste imagination de l’enfer moyenâgeux, l’enfer de Dante et de Bosch, fait apparaître le délire humain dans ses plus redoutables composantes. Les camps de concentration sont l’enfer réalisé, parce que le terrible mélange d’un ordre de fer et des plus affreuses pulsions humaines a fait surgir sur la terre tout ce que des représentations séculaires avaient imaginé. Les camps sont l’Homme. Entrer dans un camp, c’est pénétrer dans un délire glacé. Je n’éprouve pas d’amour pour cet homme que je n’ai jamais connu et qui n’en méritait peut-être aucun. Passé disparu, poussière dissipée, il ne restera, malgré les témoignages, qu’une ombre. Mais je suis engagé aux côtés de la mémoire de David Wagner, notion plus abstraite et plus nuancée que l’amour. J’ai voulu savoir ce que les coupables sont devenus pare que la mémoire des morts a deux visages : celui de l’homme tombé à terre et celui de l’homme qui l’a fait tomber. Autour vit le système qui a permis le crime. C’est à ses trois termes de la mémoire que je me suis intéressé. „